logo mediatheque contraste
Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot .
Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot .
Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot .
Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot .
Le Fonds patrimonial de la médiathèque Maurice Genevoix d'Eaubonne

propose des collections spécialisées en généalogie et en histoire régionale. Il abrite également des documents sur l’Histoire (notamment sur la Grande guerre) et ses sciences auxiliaires comme, par exemple, l’héraldique qui s’intéresse aux blasons.

Livres anciens et modernes, revues spécialisées, cartes géographiques anciennes, plus de 13000 documents du XVIe siècle à nos jours. Soit réservés à la consultation sur place, soit, pour un grand nombre de documents récents, disponibles à l'emprunt.

 
MMG Fonds patrimonial article portail

 

La majeure partie des ouvrages est en accès libre dans la salle d’étude. Les documents anciens, conservés à l’étage dans une réserve aux normes de conservation, sont consultables sur demande.

Pour les recherches généalogiques, il est toujours possible de faire venir et de consulter les microfilms des archives départementales qui ne sont pas encore disponibles en ligne.

 

Les "Mémoires vives eaubonnaises"

témoignages enregistrés d'Eaubonnais sur la ville au XXe siècle, à partir des années 1920, sont proposées à l'écoute.

memoires eaubonne 580 article portailNées de deux campagnes de témoignages en 1999 et 2006, réalisées par le Fonds patrimonial de la médiathèque et les archives municipales d’Eaubonne, les « Mémoires vives eaubonnaises » font revivre les souvenirs d’anciens habitants depuis les années 1920. 

Les interviews sont menées par Françoise Wiessler, archiviste au Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne. 

Une cinquantaine de personnalités ont participé à ces enquêtes. Leur voix et leurs anecdotes contribuent à créer et enrichir le patrimoine d’Eaubonne.  

Riche témoignage de l’histoire de la ville, ces interviews audio, laissent imaginer ce que pouvait être la vie au XXe siècle : enseignement, urbanisation des quartiers, fêtes, quotidien, arrivée des nouvelles technologies...

Les enregistrements dont les conventions d’autorisation de consultation et de réutilisation ont été signées, seront mis en ligne au fur et à mesure. Un témoignage oral est reconnu comme une œuvre de l’esprit, il bénéficie donc de la protection légale du droit d’auteur.

Pour toute réutilisation, nous vous demandons de citer le nom du témoignant, la date du témoignage et la Médiathèque Maurice Genevoix à Eaubonne, comme source mais surtout de contacter le témoin ou les ayants droits comme l'implique le droit de la propriété intellectuelle. La mise à disposition ne constitue pas un droit de libre réutilisation. 

Pour vous aider dans vos recherches, un inventaire est à votre disposition.

CD1 - Paulette Loyaux

CD2 - Roger Ducos

CD3 - Michelle Mohen

CD3bis - Eugène Vallette

CD4 - Eugène Vallette

CD5 - Eugène Vallette

CD6 - Eugène Vallette

CD7 - Mauricette Lebailly

CD8 - Maurice Grison

CD9 - Jean Veillon

 CD10 - Jean Veillon

CD11 - Jean Veillon

CD12 - Georges Lambert

CD13 - André Combelle

CD14 - Renée Pierson

CD15 - Jacqueline Forcade

CD16 - Jacqueline Forcade

CD17 - Jacqueline Forcade

CD18 - Jacqueline Forcade

CD19 - Albert et Jacqueline Souchal

CD20 - Albert et Jacqueline Souchal

CD21 - Claude Auclair

CD22 - Albert et Jacqueline Souchal

CD23 - Albert et Jacqueline Souchal

CD24 - Albert et Jacqueline Souchal

CD25 - Suzanne Lauvergnat

CD26 - André Condat

CD27 - André Condat

CD27 - Gilberte Cantaloube

CD28 - Alice Gauthé

CD29 - Alice Gauthé

CD30 - Gilberte Cantaloube

CD31 - Marguerite Maury

CD33 - Annette Couderc

CD34 - Lucien Coucharrière

CD36 - Lucien Coucharrière

CD36 - François Courtin

CD37 - Jean Wendling

CD38 - Rolande Vincent

CD38 - Gisèle Villeval

CD38 - Paule Sigognault

CD39 - Louis Pruchon

CD39bis - Viloette Guffens

CD40 - François Balageas

CD41 - André Legrand

CD41 - Bernard Benedetti

CD41 - Pierre Barat

CD42 - Sylvette Escaré

CD43 - Sylviane Grunspan

CD44 - Suzanne Lauvergnat

CD45 - Martine Norest

CD46 - Annie Porcari

CD47 - Monique Petit

CD48 - Françoise Rouches

CD49 - Françoise Salmon

CD50 - Paule Juventy

CD50 - Catherine Scales

CD51 - Nicole Ahr

CD51 - Monique Mairet

CD52 - Danièle Liévoux

CD53 - André Petit

CD54 - André Petit

CD55 - André Petit

CD56 - André Petit

CD57 - André Petit

CD58 - André Petit

CD59 - André Petit

CD60 - André Petit

CD61 - André Petit

CD62 - André Petit

CD63 - André Petit

CD64 - André Petit

CD69 - André Petit

CD70 - André Petit

CD71 - André Petit

CD72 - André Petit

CD73 - André Petit

CD74 - André Petit

CD75 - André Petit

 
Maurice Genevoix (1890-1980)


MG annees20FamilleGenevoix portail article

Maurice Genevoix est né à Decize, dans la Nièvre le 29 novembre 1890.

Lycéen à Orléans puis à Lakanal, il intègre ensuite l’École normale supérieure, rue d’Ulm, de 1912 à 1914. Après une licence et un DES (mémoire Sur le réalisme dans les romans de Maupassant ), son cursus est interrompu par la guerre et il ne pourra pas préparer l’agrégation.

Il est mobilisé et affecté au 106e régiment d’infanterie (RI) qu’il rejoint comme sous-lieutenant. Il arrive en renfort sur le front le 25 août 1914. Il participe à diverses opérations militaires d’août à octobre dans la région de Verdun et son régiment se fixe à la mi-octobre aux Éparges. Chef de section à la 7e compagnie, il fait face à l’attaque de la butte des Éparges. Nommé lieutenant en février 1915, il prend le commandement de la 5e compagnie et en avril son bataillon est envoyé au sud de la tranchée de Calonne.

Le 25 avril, aux Éparges, après huit mois de guerre, il est grièvement blessé, évacué et soigné à Verdun puis à l’arrière avant d’être réformé en classe 1 avec une invalidité à 70 %. Après seize mois d’hôpital et de convalescence, il rejoint la Fraternité franco-américaine et y travaille jusqu’à la fin de la guerre.

La carrière littéraire à laquelle il se consacre alors est considérable. Marquée par un certain naturalisme et un réalisme ruraliste, sa littérature explore le cadre de la vie quotidienne à la campagne où les rapports de l’homme aux animaux sont subtilement décrits.

Beaucoup de romans ont pour cadre la Sologne et le Val-de-Loire où il vit aux Vernelles à l’écart de l’agitation parisienne. Son œuvre littéraire rassemble cinquante-six ouvrages dont le roman Raboliot qui obtient le prix Goncourt en 1925. Il est élu en octobre 1947 à l’Académie française.

Dans son œuvre littéraire, l’ouvrage central est sans doute Ceux de 14, volume qui réunit chez Flammarion en 1949 les livres parus de 1916 à 1923-25, écrits à partir de ses carnets de guerre. Ces cinq livres sont : Sous Verdun (1916) ; Nuits de guerre (1916) ; Au seuil des guitounes (1918) ; La Boue (1921) ; Les Éparges (1923). La dernière édition complète de Ceux de 14 date de 2013 avec une préface de Michel Bernard.

 

De nombreuses distinctions, décorations, prix et récompenses ont honoré à la fois le combattant et l’écrivain. Il meurt le 8 septembre 1980. Il entre au Panthéon, quarante ans plus tard, le 11 novembre 2020.

Source bibliographique : "Comme on peut" en lisant, en photographiant Ceux de 14 de Maurice Genevoix, d'Annette Becker, 2017.

Photo : MG annees20FamilleGenevoixMaurice Genevoix (1920') ©FamilleGenevoix

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot .