Maurice Genevoix (1890-1980)

 

MG annees20FamilleGenevoixMaurice Genevoix (1920') ©FamilleGenevoix

Maurice Genevoix est né à Decize, dans la Nièvre le 29 novembre 1890.

Lycéen à Orléans puis à Lakanal, il intègre ensuite l’École normale supérieure, rue d’Ulm, de 1912 à 1914. Après une licence et un DES (mémoire Sur le réalisme dans les romans de Maupassant), son cursus est interrompu par la guerre et il ne pourra pas préparer l’agrégation.

Il est mobilisé et affecté au 106e régiment d’infanterie (RI) qu’il rejoint comme sous-lieutenant. Il arrive en renfort sur le front le 25 août 1914. Il participe à diverses opérations militaires d’août à octobre dans la région de Verdun et son régiment se fixe à la mi-octobre aux Éparges. Chef de section à la 7e compagnie, il fait face à l’attaque de la butte des Éparges. Nommé lieutenant en février 1915, il prend le commandement de la 5e compagnie et en avril son bataillon est envoyé au sud de la tranchée de Calonne.

Le 25 avril, aux Éparges, après huit mois de guerre, il est grièvement blessé, évacué et soigné à Verdun puis à l’arrière avant d’être réformé en classe 1 avec une invalidité à 70 %. Après seize mois d’hôpital et de convalescence, il rejoint la Fraternité franco-américaine et y travaille jusqu’à la fin de la guerre.

 

 

MG soldatFamilleGenevoixMaurice Genevoix soldat ©FamilleGenevoix

La carrière littéraire à laquelle il se consacre alors est considérable. Marquée par un certain naturalisme et un réalisme ruraliste, sa littérature explore le cadre de la vie quotidienne à la campagne où les rapports de l’homme aux animaux sont subtilement décrits.

Beaucoup de romans ont pour cadre la Sologne et le Val-de-Loire où il vit aux Vernelles à l’écart de l’agitation parisienne. Son œuvre littéraire rassemble cinquante-six ouvrages dont le roman Raboliot qui obtient le prix Goncourt en 1925. Il est élu en octobre 1947 à l’Académie française.

Dans son œuvre littéraire, l’ouvrage central est sans doute Ceux de 14, volume qui réunit chez Flammarion en 1949 les livres parus de 1916 à 1923-25, écrits à partir de ses carnets de guerre. Ces cinq livres sont : Sous Verdun (1916) ; Nuits de guerre (1916) ; Au seuil des guitounes (1918) ; La Boue (1921) ; Les Éparges (1923). La dernière édition complète de Ceux de 14 date de 2013 avec une préface de Michel Bernard. 

De nombreuses distinctions, décorations, prix et récompenses ont honoré à la fois le combattant et l’écrivain. Il meurt le 8 septembre 1980. Il entre au Panthéon, quarante ans plus tard, le 11 novembre 2020.

 

 

  Source bibliographique : "Comme on peut" en lisant, en photographiant Ceux de 14 de Maurice Genevoix, d'Annette Becker, 2017

 

  1. L'enfance et l'adolescence
  2. Les années de formation
  3. La guerre

Après l'entrée de Maurice Genevoix au Panthéon, les bibliothécaires vous proposent la lecture d'un de ses textes.

MG2

OPAC Sélection de notices

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.