Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

Résumé

A six ans, Farah emménage avec ses parents à Liberty House, près de la frontière franco-italienne.

Liberty House est une communauté libertaire qui se veut un refuge pour tous les inadaptés du monde moderne : située en zone blanche, il n’y a ni Internet ni réseaux sociaux. C’est l’endroit rêvé pour la mère de Farah, électro-sensible au dernier degré.

Liberty House est dirigé par Arcady. Ce dernier prône l’amour comme remède à tout, et surtout l’amour pour tous, les critères de beauté n’ayant pas cours à Liberty House. Arcady aime en effet tout le monde, ce qui arrange bien Farah…

Cet Eden va cependant être confronté à un défi de taille : l’irruption d’un migrant au sein de la communauté…

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

Résumé

Une jeune femme arrive à l’aéroport de Paris avec zéro mémoire, impossible pour elle de se rappeler son propre nom. Rationnelle, elle va employer une méthode empiro-déductive afin de déterminer qui elle est : elle entreprend de décoder tous les signes que peuvent lui renvoyer ses affaires ou son apparence réfléchie par le miroir. Elle finit par vider son sac, au propre comme au figuré, pour y trouver deux passeports : sur ces derniers, elle apprend qu’elle s’appelle Rkvaa Nnoyeig et qu’elle est née à Lyon, de parents yaziges. La Yazigie, mais qu’est-ce donc ? Un « minuscule Etat enclavé entre la Pologne et l’Ukraine avec beaucoup de pommes de terre et aucun littoral. » 

Dès lors Rkvaa Nnoyeig ne va cesser d’enquêter sur sa véritable identité : est-elle Française ? Ou est-elle Yazige ?

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

Résumé

Du feu de Dieu est une fresque qui court de la France occupée jusqu’à mai 68. On y suit le destin de Samuel Mazel, né dans les Cévènnes avant la 2ème guerre mondiale.

C’est l’histoire d’un jeune homme pris entre deux feux : son grand-père et son père. Le premier est un protestant farouche attaché à sa terre et obsédé par le travail et le péché ; le deuxième, Abel, est un homme devenu communiste intransigeant après avoir assisté avec effroi au massacre d’une femme par des collaborationnistes français. Afin de vivre en accord avec ses convictions, Abel décidera un jour de quitter les montagnes cévenoles avec sa femme et son fils Samuel pour aller travailler à la mine d’Alès. Mais Samuel, dans la vie morne et noire d’Alès, regrettera bien vite ses montagnes…