OPAC Détail de notice

 

Résumé

Casablanca, dans les années 1990. Sarah n'a rien, Driss a tout. Lorsqu'elle le rencontre à la sortie du lycée, elle se fixe pour objectif de le séduire. Sa course vers lui, c’est un chemin à travers la ville et ses tensions, les riches qui prennent toute la place et l’envie d’aller ailleurs.

Premier roman.

Notre avis

Comment s’en sortir quand notre avenir semble tracé dès la naissance ? Pour parvenir à ses fins, Sarah est prête à tout. Driss devient une ambition dévorante, une revanche à prendre sur la vie. Sans tomber dans les clichés, l’auteure dépeint une société normée et régie par l’argent ainsi qu’une jeunesse désabusée et impuissante face au poids des traditions. Un roman coup de poing, coup de cœur.

Médiathèque Georges-Pompidou

 

 

OPAC Détail de notice

Résumé

Thibault de Montaigu, jet-setteur au long cours et farouche athée, est un jour touché par la grâce.

C’est une psy qui est à l’origine de cette illumination. Cette dernière a en effet conseillé à l’auteur, alors en pleine dépression, de mener à bien son projet d’écriture sur le criminel en cavale Xavier Dupont de Ligonnès : une enquête-thérapie qui le mènera dans une abbaye bénédictine près de Carpentras, dans laquelle il connaîtra une conversion aussi foudroyante que celle de Paul Claudel à Notre-Dame de Paris !

Quel sens donner à cette révélation ? Notre tout frais converti se rapprochera de son oncle Christian, alors mourant : lui aussi a connu une vie de fêtes et d’excès avant de devenir prêtre franciscain, touché par la grâce à trente-sept ans ! Il va peut-être pouvoir expliquer à son neveu Thibault les raisons de cette extase…

OPAC Détail de notice

Résumé

Un soir de 14 juillet de 1981 à La Réunion deux jeunes gens «eurent le malheur de se rencontrer». Le mariage a suivi de peu, quant à l’amour… il n'aura duré que cinq mois et vingt jours ! Contre toute attente, les Dessaintes finiront par donner naissance à une petite fille, qui n’est autre que la narratrice de cette histoire : « Qu’ils furent malheureux ces misérables Dessaintes avec une pisseuse à hochet dans leur salon ! Eux qui s’attendaient à un petit mâle bien comme il faut, au caractère tyrannique et à l’instinct querelleur. Un parfait imbécile en somme. » Et comme si cela ne suffisait pas, la petite se découvrira une passion que ses parents ne verront pas d’un très bon œil : la littérature…