OPAC Détail de notice

Résumé
La sécheresse dure depuis longtemps, imposant de nombreuses contraintes aux habitants. Quand l'eau cesse de couler au robinet, le quartier tranquille où résident Alyssa et sa famille se transforme en zone de guerre. Assoiffés et désespérés, les voisins se dressent les uns contre les autres. Lorsque ses parents disparaissent, la jeune fille est confrontée à de terribles choix pour survivre.

Notre avis
Imaginez un monde où le simple fait d’arroser sa pelouse, de laver sa voiture ou encore de prendre sa douche devient interdit. Un monde où les ruisseaux sont secs, les rivières asséchées, les puits taris et les baignoires inutiles. Les médias ont appelé ce phénomène le Tap-Out. Au début, personne ne s’est inquiété, après tout, de l’eau, on n’en trouve partout. Puis le jet s’est fait moins puissant et les robinets ont fait de drôles de bruits. La queue au supermarché s’est allongée, jusqu’à former une masse compacte, impatiente et assoiffée. Il y a eu d’abord des disputes puis des coups de coude, un cri déchirant l’air et une situation qui dégénère. Une fois les rayons dévalisés et les gens piétinés, il a bien fallu se rendre à l’évidence : de l’eau, il n’y en a plus. Ne restent plus que deux choix : mourir ou survivre. Histoire d’anticipation écrite à quatre mains par Neil et Jarrod Shusterman, Dry est un roman impossible à lâcher. Père et fils nous font le récit glaçant d’une société où l’eau est devenue une richesse rare, si rare que son absence tue les uns, tandis que les autres révèlent la part la plus sombre de leur humanité. Alternant les points de vue des différents personnages à chaque chapitre, la plume est incisive et efficace. On referme le livre avec un goût désagréable dans la bouche… qu’on s’empresse de faire disparaître en buvant un bon verre d’eau fraîche !
Chaïma Médiathèque L'Éclipse

 

OPAC Détail de notice

Résumé
Tome 1 d’une trilogie
Dans ce roman, la mort naturelle évoque une époque révolue et date de « l’époque de la mortalité ». Si l’homme est à présent immortel, il faut cependant réguler la population. Les faucheurs professionnels sont là pour ça et interviennent pour glaner les vies. Il faut également former la nouvelle génération au métier de Faucheur, en faisant appel à des apprentis. Citra et Rowan ont une aversion pour ce métier et sont amenés justement pour cette raison à faire d’excellents faucheurs. Ils apprennent « l’art de tuer » mais ils apprennent aussi beaucoup de ce corps de métier aux codes précis et sont aussi confrontés à des intrigues, des complots et à de nombreuses manigances…